Accueil Jeunes parents 10 idées de réponses à la question “Que fais-tu de tes journées ?”

10 idées de réponses à la question “Que fais-tu de tes journées ?”

22 février 2015

matchstick-man-25571_1280

Ça y est. Vous êtes mère. Bravo.

Si vous ne reprenez pas rapidement un travail (rémunéré, j’entends), attendez-vous à ce qu’un énergumène, à un moment ou à un autre, vous pose la question fatidique.

“Que fais-tu de tes journées ?”

Avouez-le, avant d’être mère aussi, vous auriez pu être cet énergumène et poser cette question incongrue. Mais ça, c’était avant.

Ce qu’il y a de très agaçant avec cette question, c’est qu’on ne sait même pas quoi répondre. Fichtre ! Les journées filent, mais impossible d’expliquer comment.

Je vais vous révéler ce qu’il est primordial de garder en tête pendant plusieurs années : il est impossible d’expliquer ce que vous faites de vos journées. Impossible. Laissez tomber. Croyez-en ma grande maturité maternelle. Le mieux est d’avoir sous le coude quelques réponses toutes faites, selon votre humeur du moment. Voici des idées :

 

1. Esquiver.

“Tu fais bien de demander, j’ai une petite faim.”

“Non, les ours blancs n’ont pas encore disparu du pôle nord. Mais presque.”

“Moi aussi j’adore éplucher les artichauts.”

artichokes-1101_640

Deux artichauts dans une assiette.

 

2. Choquer.

man-211505_1280

Energumène choqué.

“Je range mes enfants dans le placard pour pouvoir poster des photos d’eux en toute tranquillité sur facebook.”

“Je me drogue.”

“Je dessine des croques de nez qui pendent, des moustaches d’Hitler et des parties génitales aux personnages des livres illustrés de mes enfants.”

 

3. Faire pitié.

dislike-157252_1280“Rien.”

“Je m’ennuie.”

“Je me gratte les fesses, en bien mauvais état depuis l’accouchement (non, les crèmes anti-hémorroïdes n’y changent rien, mais merci du conseil).”

 

4. Faire culpabiliser

“Pourquoi me poses-tu cette question ? Tu ne sais pas que je suis sous antidépresseurs ? Tu veux que je déprime encore plus ? Tu veux avoir un orphelin sur la conscience ?”

“Je suis bénévole pour de grandes causes. Le sort des ours blancs ne me laisse pas indifférente, MOI, au moins.”

bear-159023_1280

Ours polaire avec un poisson mort dans les mains. Mais le poisson, tout le monde s’en fiche.

 

5. Provoquer.

“Demande à ton mari.”

“Et ton oncle ? Toujours en prison pour avoir escroqué des mémés ?”

 

6. Broder.

“Je suis ravie que tu me poses la question, car figure-toi, justement, j’y réfléchissais hier. J’étais en train de ré-enrouler pour la troisième fois le rouleau de PQ, quand tout à coup, j’ai entendu un bruit étrange. Comme un bruit de chute, mais en moins sourd. J’ai d’abord fait comme je fais d’habitude, une cinquantaine de fois par jour, j’ai cherché mon enfant des yeux en paniquant. Après avoir vérifié qu’il n’était pas tombé du bac à linge en essayant d’enfiler un caleçon de son père par la tête comme la veille, j’ai compris qu’il s’était tout simplement échappé par la chatière après avoir englouti l’air de rien quelques croquettes. Le bruit de chute, c’était juste Minou qui exprimait son mécontentement de s’être vu ravir sa pitance en grimpant sur…”

À ce stade, si le plan fonctionne, l’énergumène est soit parti, soit endormi. Vous pouvez vous taire, à présent. S’il-vous-plait.

 

7. Attiser la jalousie.

“Je vis la vie de mes rêves, les cocotiers en moins et quelques taches de vomi en plus.”

“Je nage dans la béatitude et je me rapproche de l’illumination spirituelle à chaque réveil nocturne.” (cf le sous-titre de ce blog)

“J’éduque mon capital retraite.”

money-1837_640

 

8. Faire fonctionner ses neurones endormis et trouver un truc drôle à dire.

“Prout.”

nerve-cell-145909_1280

Neurone endormi. Très endormi.

 

9. Ne pas répondre.

Vous pouvez rester complètement silencieuse ou émettre un son volontairement indistinct, tel qu’un petit rot, ou autre (cf. point 8).

 

10. Être honnête.

“Si seulement je savais.”

panda-303949_1280

Panda qui ne sait pas.

Abonnez-vous au blog en entrant votre email ci-dessous. Vous recevrez une newsletter TRÈS SPIRITUELLE à chaque nouvel article (un à deux par mois). Cela pourrait changer le cours de votre vie, n'hésitez plus un instant...

Vous pourriez aimer

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
claire
claire
4 années il y a

souvent je réponds que je me branle la nouille… mais chuuut

Frédéric
Frédéric
4 années il y a

Question intéressante, qui a fait que j’ai lu ce blog. Juste : on dit “un” neurone ;-)

Amandine
Amandine
2 années il y a

Merci pour les fous rire ça fait tellement de bien !

Aude
Aude
2 années il y a

Roooo je découvre le blog et j’adore

Marge
Marge
5 mois il y a

J’avais vu deux ou trois de tes vidéos sur YouTube il y a quelques temps qui m’avaient fait beaucoup rire. Dernièrement je suis tombée sur un de tes articles, puis j’ai commencé à les dévorer un par un. Il y en a un paquet! Je n’ai largement pas encore fait le tour. Tu parles de beaucoup de choses que je trouve …. parlantes ! Merci pour tout ce que tu partages, beaucoup d’humour, de franchise, de joie. Ça fait du bien de lire des choses au sujet de la parentalité qui aident à déculpabiliser et à voir les choses avec… Lire la suite »