Accueil Jeunes parents 10 étapes de l’acquisition du langage

10 étapes de l’acquisition du langage

1 septembre 2015

baby-164003_640

Qu’y a-t-il de plus mignon qu’un bébé qui babille, puis apprend à parler ? Comme tous les domaines d’apprentissage de Chérubin, nous aimerions pouvoir capter chacun de ces moments de mignonnerie suprême et les partager à la Terre entière (ce qui est absolument inepte, car à part Papi et Mamie, et encore, tout le monde s’en fout).

Pour vous aider à vous remémorer ces mignonitudes, ou pour vous donner un aperçu de ce qui vous attend, j’ai répertorié 10 étapes de l’acquisition du langage. Attention, c’est scientifique.

1. Areu

“Agueu, gouzou-gouzou, aahaa, iihii, oohoo…”

Le parent s’exprime momentanément par juxtaposition de deux syllabes, d’une voix trop aiguë pour sa corpulence. Le bébé l’imite.

adorable-20374_640

Pourquoi est-ce qu’elle me parle comme ça, celle-là ?

 

2. Le faux premier mot

Papapapapa ne signifie pas Papa. Ça ressemble, mais c’est un hasard. C’est juste du babillage. Le premier mot de votre chérubin sera forcément “Maman” (mamamama, par contre, ça veut bel et bien dire Maman)

 

3. Le vrai premier mot

Finalement, il est rare que ce soit “Maman”.

Si le premier mot de chérubin est “caca”, faites semblant de ne pas avoir entendu et attendez un mot plus classe avant de vous la péter #premiermot #mamantropfiere #iladitcaca sur les réseaux sociaux.

 

4. Maman

Puis arrive le jour tant attendu où il dit Maman quand il vous voit ! Et quand il voit… la boulangère ? Et… le bouledogue du voisin ?? Et… un lampadaire ???

Maman!

Maman !

Avertissement : pour que cela fonctionne et que votre chérubin vous appelle Maman, il faut qu’il comprenne qu’il doit vous appeler ainsi… Il faut donc que les gens vous appellent Maman MÊME si vous n’êtes pas leur mère. Sinon, par imitation, chérubin vous appellera… “TA MÈRE !”. Ou alors il vous appellera par votre prénom (pour moi qui me prénomme Véronique, ça a donné… “NIQUE !”).

 

5. Moi je mon mien

Ça y est, chérubin comprend qu’il consiste en une personne distincte et séparée, et est en pleine phase d’affirmation de lui (autrement dit : d’opposition au reste du monde et surtout à Papa et Maman). Il comprend le sens du mot “moi” et l’utilise pour ponctuer chacune de ses phrases… Oui, c’est un tantinet agaçant.

“Moi je veux ça moi.” (ça=un hélicoptère dans le ciel… rien compris à la notion de distance…)
“T’as grimpé sur la chaise moi.”
“Il pleut dehors moi.”
Euh…

 

6. Le Non

– Tu veux des carottes ?
– Non !
– Tu n’en veux même pas un petit peu ?
– Non ! Veux un grosse peu.
– Bon, je t’en donne une seule et tu la manges si tu veux.
– Non ! Deux seules !
– Voilà…
– Non ! Dans l’autre assiette !
– …
– Non !
– Mais j’ai rien dit !
– Non ! Veux l’hécocoptère ! Moi veux veux moi veux moi moi veux ! Donne ! Non !!

 

7. Les liaisons

Lorsque Chérubin fait les liaisons, c’est vraiment kro-mignon.

Une nétoile.

Une nétoile.

 

Des zénétoiles.

Des zénétoiles.

 

8. La répétition des histoires

Que ce soit à force d’entendre et de réclamer toujours les mêmes livres (version Chérubin érudit et Maman consciencieuse), ou à force de regarder toujours les mêmes dessins animés (version Chérubin engourdi et Maman dépassée par les événements), les enfants s’identifient aux personnages et répètent ce qu’ils disent.

Alors un conseil : choisissez avec soin les histoires.

Au début je trouvais ça mignon, Chérubin imitant Petit Ours Brun et me disant qu’il faisait du brolleur, ou qu’il oh-noooon avait perdu son doudou (il n’a jamais eu de doudou)… Quand il a commencé à me demander des bonbons (il ne sait pas ce que c’est) ou à me dire “Méchante ! Méchante !” en tapant des pieds sans raison apparente (alors que je n’emploie jamais de tels gros mots), j’ai trouvé ça un peu moins kro-mignon…

Du brolleur.

Du brolleur.

 

9. Le premier gros mot

Au premier “Ta gueule, morue !” à l’encontre de belle-maman outrée, vous ne pourrez pas accuser Petit Ours Brun. Il va falloir trouver un autre coupable…

 

10. Le premier “je t’aime”

De quoi fondre illico et oublier qu’il vient de mettre votre téléphone dans son pot avant de faire pipi (ou pire) dessus…

Bon, en fait il a dit “je faime”, qui ressemble en effet beaucoup à “j’ai faim”… Mais c’est l’intention qui compte.

child-316211_1280

Je faime krè boukou. Avec boukou de fromage. Non ! Pas bisou ! Veux l’hécocoptère !

Abonnez-vous au blog en entrant votre email ci-dessous. Vous recevrez une newsletter TRÈS SPIRITUELLE à chaque nouvel article (un à deux par mois). Cela pourrait changer le cours de votre vie, n'hésitez plus un instant...

Vous pourriez aimer

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Flo
Flo
4 années il y a

Morte-de-rire.
J’ai un bébé de 1 an et 3 jours, je suis en plein dans le numéro 2. Je suis sûre que ce vague “peupa” était un gazouillis, alors que le moindre “memou” je pourrais jurer sur la bible (des huiles essentielles, la seule que j’aie) que c’était un authentique et émouvant “…Maman…” (avec des coeurs autour). Juré craché.

Calvin
Calvin
4 années il y a

Je découvre votre blog. J’adore!
Ici on est en plein 4, 5, 6 à 18 mois. >_< Donc tout ce qui lui plait est "A moi!", "papa" c'est "Amou!" (ben oui qd maman l'appelle "Amour" il répond alors s'il répond pas qd bébé l'appelle "papa" il essaie autre chose. C'est très logique en fait!) et bien sûr le non…
– ça va?
– non
– tu as bien joué?
– non
– tu veux un gâteau?
– Mangé ? Mirci!
(tiens? …)